Nous contacter
fr|

Marquage Photoluminescent LuminoKrom, 2 km de piste cyclable sur Pessac (33, FR) 28 septembre 2018

Peinture LuminoKrom Vision+ sur piste cyclabe de Pessac (33, France) - ©Olikrom

Peinture LuminoKrom Vision+ sur piste cyclabe de Pessac (33, France) – ©Olikrom

Depuis septembre 2018, les cyclistes de Pessac (33) de la Région Nouvelle-Aquitaine (France) peuvent rouler sur une piste luminescente de deux kilomètres visible à la nuit tombée.

La start-up OliKrom en partenariat avec le groupe Eiffage a tracé une bande de peinture photo-luminescente, qui emmagasine la lumière du jour puis la réémet à la nuit tombée. L’objectif est de sécuriser davantage les routes.

Les deux kilomètres de piste cyclables qui traversent un sous-bois, dans le quartier de Saige, se transforment en un chemin lumineux la nuit tombée.

La peinture LuminoKrom® Vision+ contient des minéraux qui absorbent la lumière du soleil et la restituent naturellement la nuit. Cette effet photoluminescent dure plus de dix heures, de quoi largement tenir toute la nuit.

Balisage lumineux, Retour sur ce chantier

Dépôt de la peinture LuminoKrom Vision+ - ©Olikrom

Dépôt de la peinture LuminoKrom Vision+ – ©Olikrom

 

Les retours côté applicateur sont plus que positifs :

  • aucune différence avec une peinture routière classique,
  • même viscosité,
  • même comportement,
  • aucune difficulté de réhomogénéisation,
  • parfaite dépose du marquage,…

Le dépôt de la peinture LuminoKrom® Vision+ est réalisé avec un équipement  airless. 

 

Peinture photoluminescente, Retour des usagers et des élus

« C’est incroyable de voir cette bande blanche au milieu qui s’éclaire en pleine nuit. On n’a même plus besoin de lampes sur nos vélos », s’enthousiasme Marie, qui emprunte la piste chaque jour pour aller travailler.

« C’est fabuleux » a réagi le maire de Pessac (33), Franck Raynal. Cette piste cyclable de Pessac n’a pas été choisie au hasard. Une bonne partie de la piste sillonne la forêt et est plongée dans l’obscurité.

« Certains renonçaient à la prendre et les riverains réclamaient l’installation d’un éclairage public, mais c’était onéreux. C’était l’endroit idéal pour tester une solution moins chère. Pour éclairer cette piste pessacaise, il aurait fallu faire des tranchées, toucher aux racines des arbres et poser des candélabres relativement bas » témoigne Eric Martin, 1er adjoint au maire de Pessac. Rappelons que « Pessac a été la première commune de plus de 50 000 habitants à avoir testé, en France, l’extinction de l’éclairage public la nuit ». Le prix au litre est bien entendu plus élevé, mais cela ne peut pas se comparer avec une simple peinture blanche !

Balisage lumineux, sécurité, danger, mobilités de nuit, vélo, piétons, smart city